Officier Chanteguerre :  Making-of

Officier Chanteguerre : Making-of

Depuis la sortie du jeu Hearthstone, j’ai toujours adoré le design de l’Officier Chanteguerre réalisé par Wei Wang. Et lorsqu’on s’est finalement décidés à aller à la Blizzcon en 2015, j’ai immédiatement pensé à ce personnage.

Un mois avant la convention, elle était nerfée une fois de plus, ce qui fait désormais d’elle l’une des cartes les plus inutiles du jeu (comme on me le répète souvent depuis «RIP Officier Chanteguerre»).

Enfin bref, malgré ça, je suis plutôt fière de ce costume, qui doit tout de même compter 500h de travail au bas mot…

Références

Je me suis basée en premier lieu sur l’illustration originale de Wei Wang, bien évidemment. Mais comme la pose et le bouclier cachent une grande partie du costume, il m’a fallu imaginer les parties manquantes. Une autre illustration de Wei Wang m’a beaucoup inspirée : il s’agit de celle qui illustre la page de couverture du livre «Tout l’art de Blizzard» (que j’ai commandé au Père Noël ensuite).

A partir de ces références, j’ai réalisé mon propre croquis afin d’avoir une idée précise de ce à quoi allait ressembler mon costume.

Pour la hache et le bouclier, il m’a suffi de les redessiner à plat. Une bonne manière de voir en détail les différentes parties qui les composent (en particulier pour le bouclier dont le montage est assez complexe).

Afin d’alléger cet article, je détaille la fabrication de ces 2 pièces dans des posts séparés (voir liens un peu plus bas).

Pièces d’armure

1. Patrons

Pour obtenir des pièces à ma taille, on a opté pour la méthode consistant à s’enrouler de scotch pour fabriquer des patrons (un peu comme pour la couture).

2. Mousse

Une fois qu’on a tracé et découpé la forme, on la reporte sur la mousse, et on ajoute une partie des détails qu’on fixe au pistolet à colle.

3. Worbla

Lorsque la base est terminée, on applique du Worbla (feuille de plastique thermoformable) pour solidifier la pièce et lui faire prendre la courbure désirée (ici le tour de mon poignet).

4. Détails (Worbla / Deco art / Dremel)

Une fois les pièces formées, on ajoute les détails. Certains vont être faits en Worbla, les piques par exemple qu’on a formés à partir de chutes, et qu’on a poncés pour qu’ils soient plus nets et pointus.

On utilise également un autre type de plastique thermoformable, le Worbla’s Deco Art (ce sont les petites billes blanches). Pour les crânes, j’ai d’abord réalisé un modèle en Plastiline (pâte à modeler, voir la review ici) dont on a réalisé un moule en silicone. On a ensuite essayé de faire un tirage en Worbla’s Deco Art, c’était juste un test au départ, mais on est plutôt satisfaits du résultat ! 🙂

Maël a également ajouté des entailles dans la plupart des pièces d’armure à l’aide d’un Dremel.

5. Peinture

Lorsque les pièces sont prêtes, on peut les lisser (le Worbla a une texture un peu rugueuse). Pour cela, on applique de l’apprêt, on ponce, on ré-applique de l’apprêt, on ponce plus fin, etc. jusqu’à ce que ce soit assez lisse.

Pour mes pièces d’armure, on a choisi d’appliquer une sous-couche d’argenté en bombe sur toute la surface. J’ai ensuite ajouté les couleurs au pinceau, du noir d’abord pour donner aux pièces un aspect plus naturel, puis plusieurs teintes entre le rouge et le brun pour colorer les pièces.

Et pour terminer, j’ai rajouté des giclées de peinture rouge un peu diluée en secouant un gros pinceau au dessus de mes pièces d’armure. Et on protège bien tout autour avec des bâches pour éviter de repeindre les murs avec 😛

Ceinture

Cette pièce à elle seule nous a demandé plusieurs jours de boulot… J’ai commencé par sculpter le crâne central en Plastiline pendant que Maël s’occupait de préparer la base en Worbla.
On a ensuite réalisé un moule du crâne en silicone, et cette fois-ci on a fait un tirage en résine polyuréthane chargée en poudre d’aluminium. Cette poudre qu’on utilise pour chemiser le moule et qu’on mélange à la résine confère un aspect métallique à la pièce lorsqu’on la ponce un peu avec de la laine de fer.

La base a également demandé beaucoup de travail à Maël, notamment au niveau des dents qu’il a fallu poncer looooongtemps…
Comme pour les autres pièces, on a d’abord poncé, passé une couche d’apprêt, puis appliqué une base de peinture en bombe argentée sur la base de la ceinture (pas sur le crâne puisqu’il est déjà métallisé).

La résine n’adhère pas au Worbla, on a donc vissé le crâne sur la base.
Pour la peinture, j’ai ajouté du noir pour donner au métal un aspect vieilli et j’ai peint une partie de la ceinture en brun (terre d’ombre).

À l’arrière de la pièce, on a placé des passants en Worbla pour faire passer la ceinture en cuir et on a fixé la cotte de maille.

Pour réaliser une cotte de maille, le tuto est par là :  Tutoriel : Cotte de mailles

Il manque les lanières cloutées à l’avant ainsi que la fourrure, mais malheureusement je n’ai pas de photo pour ces étapes :/

Plastron

Lorsque la base du plastron en Worbla était prête, j’ai réalisé un patron avec du scotch. Une fois les pièces en scotch découpées, je les ai reportées sur du simili cuir brun afin d’obtenir les pièces adéquates. J’ai ensuite fixé les pièces en simili sur le Worbla avec de la colle néoprène.

Lorsque j’étais sûre que le simili tenait bien, j’ai ensuite collé les parties d’armure (en Worbla) à la néoprène sur le simili cuir, puis j’ai rajouté les détails en Worbla par dessus.

Avant d’apprêter et de peindre à la bombe, il a fallu que je recouvre le simili avec du scotch peintre pour le garder intact.

Comme précédemment, j’ajoute un peu de noir au pinceau sur les pièces argentées.

Cape

1. Teinture

Pour la cape, on peut réellement parler d’improvisation totale… J’ai découpé la forme de ma cape à la volée dans mon tissu (simili cuir pour la face intérieure, de l’autre je ne sais pas ce que c’est, mais c’est assez doux).

Vient la teinture… J’ai posé ma cape humide à plat sur une bâche posée au sol, j’ai mis de la peinture un peu partout que j’ai étalée à la main et en versant de l’eau dessus. Quelques nuances de brun d’abord pour lui donner un air plus sale, puis des mélanges de rouge-ocre-brun de plus en plus foncés en remontant vers le haut de la cape, pour former un dégradé.

2. Couture

Une fois la cape sèche, je l’ai découpée et recousue avec du gros fil à broder ocre pour lui donner cet effet rapiécé comme sur l’illustration.

3. Finitions

J’ai ensuite peint le logo de… la horde ? à la peinture textile blanche. Je suis plutôt une noob sur World of Warcraft, alors si un expert passe par là je veux bien qu’il éclaire ma lanterne sur l’origine exacte de ce symbole 😉

J’ai ensuite cousu des lanières sur le haut de ma cape ainsi que de la fausse fourrure, dans laquelle j’ai fait des entailles pour faire sortir les lanières.
Joris a posé les clous sur les lanières, et j’ai ensuite peint les symboles à la peinture textile ocre. Une fois de plus, on ne voit pas clairement ces symboles sur l’illustration originale, alors j’ai pris mon bouquin «Tout l’art de Blizzard» en recopiant tous les symboles que je trouvais (et qui pouvaient coller au personnage bien sûr). Je les ai ensuite placés de façon aléatoire…

Prothèses et maquillage

1. Perruque

Si vous souhaitez savoir comment j’ai réalisé les dreadlocks sur ma perruque, vous pouvez lire le tutoriel : Tutoriel : Créer des dreadlocks sur une perruque

2. Dents

J’ai réalisé mes dents d’orc avec du Worbla’s Deco Art, pour avoir une prothèse qui s’adapte à ma mâchoire.
Vous pouvez retrouver le tutoriel complet ici : Tutoriel : Fabriquer des fausses dents

3. Maquillage

J’ai préféré acheter les oreilles chez Aradani Costumes pour gagner du temps.

Pour le maquillage, j’ai opté pour un vert clair de la gamme Kryolan aquacolor. Et pour les marques plus foncées, j’ai utilisé un vieux fard vert métallisé Snazaroo que j’avais déjà (et qui date de l’époque où je peignais des maquillages sur la tête des enfants à la kermesse de l’école).

J’ai appliqué du collodion pour «creuser» les cicatrices, puis j’ai appliqué du faux sang en tube.

Et pour que tout ça tienne, on applique un fixateur de la marque Kryolan également.
Le problème avec ce produit, c’est que même après 3 douches il y a encore du vert qui subsiste… –’

Kryolan aquacolor cosplay
Après 2h30 de maquillage

Armes

1. Hache

Afin d’alléger cet article, le making-of complet de la hache est disponible dans ce post.

2. Bouclier

Idem pour le bouclier : voir le making-of.

Costume complet

À la Blizzcon :

Winter Photo Shoot :

(Photos par Black Owl Studio)

Marie
Marie

La créative du groupe : sculpture, dessin et peinture sont ses domaines de prédilection. Elle collectionne les comics Deadpool, aime les Walt Disney, Jurassic Park, le game design, la tisane (comme mémé) et joue occasionnellement à Minecraft (en mode créatif bien entendu !)

Commentaires (3)

    Excellent costume que j ai vu à wesserlin, faudrais t inscrire à la version « face off » française

    Salut 🙂 bravo encore pour ton costume et merci pour ce tuto détaillé ^^.
    Je voulais savoir si on avait le droit de participer à un concours si on a pas fait le cosplay seul (apparemment tu as été aidée de ton copain) 🙂 ?

      Hello et merci ^^
      Jusqu’à présent je n’ai pas eu de souci par rapport à ça, j’ai réalisé la quasi totalité du costume et les aides que j’ai reçues étaient ponctuelles. Tout comme mon aide sur les costumes de Maël et Joris l’a été sur leurs costumes respectifs.
      J’apporte généralement un portfolio quand je passe devant le jury et leur montre les photos de la réalisation du costume (les mêmes que dans l’article).
      Normalement ce genre de détails est précisé dans le règlement, en cas de doute il est toujours possible de contacter les organisateurs du concours 😉

Laisser un commentaire

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site