Vokun : réalisation d’un masque en résine

Vokun : réalisation d’un masque en résine

[27/02/20 EDIT :] Ce masque a été réalisée en 2013, lorsque nous avons débuté avec les méthodes de moulage / tirage résine. Même si le principe global reste valable, nos techniques ont été améliorées avec le temps, la pratique et l’utilisation de matériaux de meilleure qualité.

Le modèle

Masque de Vokun - modèle

Le masque en question ici est celui de Vokun, l’un des 12 prêtres-dragons (dragon priest), issu du jeu Skyrim.

L’avantage de ce masque pour une première réalisation réside dans sa “simplicité” : c’est un masque aux formes relativement géométriques, symétrique et ne nécessitant pas un moule en plusieurs parties.

Pepakura – Plastiline

Pepakura recouvert de plastiline
Master en plastiline
Master en plastiline

Afin d’obtenir les bonnes proportions, le masque est d’abord réalisé en Pepakura (papier plié). L’intérieur du Pepakura est ensuite renforcé à l’aide de résine et de bandes de verrane. On applique la Plastiline en couche fine sur le Pepakura afin de gommer les arrêtes dues au pliage et  d’ajouter les détails.

Le résultat en Plastiline doit avoir l’aspect souhaité pour le tirage final, puisque celui-ci servira à réaliser le moule.

Note : L’étape “Pepakura” est facultative. Si vous êtes à l’aise avec la sculpture, vous pouvez très bien réaliser le masque directement en Plastiline.

Silicone

1ère couche de silicone
Master recouvert de silicone
Silicone avec agent thixo

Pour faire une copie du modèle en Plastiline, il faut réaliser un moule en silicone (= négatif du masque). Le silicone utilisé est un silicone de moulage (RTV 127), il est assez résistant à la déchirure et permet une prise de détails de l’ordre du micron.

Précautions de sécurité : Certains silicones peuvent dégager des vapeurs, travaillez toujours dans un endroit bien aéré et de préférence portez un masque.

Il est possible de faire des économies en appliquant la première couche avec un silicone de moulage (prise de détails importante), puis en appliquant du silicone sanitaire neutre pour les couches suivantes. Pour avoir testé cette méthode sur une autre pièce, on préfère tout de même n’utiliser que du silicone de moulage : il est beaucoup plus facile à appliquer et le résultat est moins aléatoire…

Attention : Le silicone sanitaire acétique attaque la Plastiline, veillez bien à ce que la mention “neutre » soit inscrite sur le tube.

Clés pour le contre-moule
Contre-moule en résine et verrane

Comme le silicone est très souple, il est nécessaire de réaliser un contre-moule afin qu’il ne se déforme pas lors des tirages en résine.

Pour que le moule en silicone s’adapte correctement au contre-moule, nous avons placé des “clés” (des bouchons de bouteilles Plastiques feront l’affaire). Ces clés sont fixées dans une couche de silicone.

Le contre-moule a ici été réalisé en résine acrylique et bandes de verranne (il est possible de le réaliser en bandes plâtrées, c’est plus économique mais moins résistant).

Contre-moule

Attention: FAIL ! 😀

Nous avons ici rencontré un léger problème, puisqu’il aurait fallu faire un contre-moule en 2 parties (eh oui, les bouchons bloquent). Nous avons été obligés de découper le contre-moule pour démouler tout ça (et du coup, avons tenté de rafistoler le contre-moule avec du sparadrap tissus pour la suite).

Résine

Gel coat de résine acrylique
Verranne
Tirage en résine

Puisque le tirage est creux et que les rebords du masque sont assez hauts, il faut pouvoir appliquer la résine à la verticale sans qu’elle ne s’agglutine au fond. Pour cela, on ajoute de la charge d’aluminium à notre résine acrylique (on appelle ça un gel coat), ce qui la rend plus pâteuse. Le deuxième avantage de la charge d’aluminium est le rendu métallique qu’elle confère au tirage en résine.

Une fois que le gel coat a durci, on applique une couche de résine stratifiée avec de la verranne pour renforcer le masque. Pour la stratification, on découpe au préalable des morceaux de verranne ni trop petits ni trop grands qui viendront recouvrir l’intérieur du masque.

On procède en 3 étapes :

  1. On recouvre une zone avec de la résine
  2. On applique immédiatement le ou les morceaux de verranne sur la zone en collant le morceau sur la résine encore fraîche
  3. On repasse une couche de résine par dessus afin que  la verranne soit complètement incrustée dans la couche de résine

Peinture

Peinture vitrail
Peinture acrylique

Marie utilise une peinture vitrail opaque de couleur Etain pour donner un effet plus métallique et sombre au masque. Cette  peinture donne cependant un aspect vernis qui fait un peu Bling Bling. Pour supprimer cet effet, il faut ‘salir’ le masque avec de la peinture acrylique noire et argentée.

Finitions

Découpage des yeux à la Dremel
Découpage des yeux à la Dremel
Découpage des yeux à la Dremel

Une fois que le masque est sec, on crée les ouvertures pour la bouche et les yeux à l’aide d’une Dremel. N’oubliez pas de toujours vous protéger les yeux et de porter un masque.

Fixations

Fixations : lanières + boucle
Fixations : lanières + boucle

Pour que le masque soit portable, il faut réaliser des fixations à l’arrière. Tout d’abord, on accroche trois demi-lunes de métal avec de la résine et de la verranne. Lorsque les  demi-lunes sont fixées, on passe des lanières qui se ferment autour d’un grand anneau en métal avec des scratch. C’est facilement ajustable et assez simple à faire.
A noter qu’il est nécessaire de rembourrer l’intérieur du masque avec du tissus et du coton par exemple. En effet, la résine peut être rugueuse et donc pas très agréable à porter. Cela permet aussi d’amortir le poids du masque sur le nez. A croire que les prêtres dragon n’ont pas de nez quand on voit la forme du masque…

Résultat final

Masque de Vokun
Masque de Vokun
Masque de Vokun
Masque de Vokun
Masque de Vokun
Mael
Mael

Mael Alos, 26 ans est Webdesigner/Webmaster freelance. Il est fan de jeux-videos et de SF, ses spécialités sont le Worbla, la résine et le silicone.

Commentaires (27)

    Mais, où trouves-tu tout ça, je veux dire, la Dremel, le silicone, la résine, et la pâte que tu utilises à la base? Dans des magasins de bricolage ou de loisir créatif?
    Ca te revient à combien au final, tout le matériel?
    En tous cas, c’est super intéressant ce que tu fais, et chapeau! 🙂

    Les fournitures proviennent d’un peu partout…
    Magasins de bricolage pour la Dremel et autres outils, certains trucs proviennent de magasins de loisir créatif, mais le plus souvent on commande les fournitures sur internet (Artificina, Creavea et Rougier & Plé).

    Au total, ça revient à euh… assez cher. 😛
    Je ne pourrais pas dire précisément combien car on achète en grosses quantités pour économiser au maximum (Plastiline en pots de 5kg, résine par pots de 7,5kg, etc.) et on utilise tout ça pour plusieurs props qu’on réalise en parallèle.

    Si on part de rien et qu’on doit acheter toutes les fournitures (avec les poids minimum de 1kg pour la résine, la Plastiline et le silicone), il faudrait compter plus de 160 € pour ce masque…

    J’aimerais me lancer dans ce projet, mais je ne sais pas quel type de Plastiline (surtout la dureté en fait) il est
    préférable d’utiliser. Pourriez-vous me donner un conseil?

      Nous on utilise de la Plastiline dureté standard 55 en conditionnement de 5Kg pour faire des économies. Le choix de la dureté se base surtout sur tes préférences de modelage, certains seront plus à l’aise pour travailler la souple, d’autres la dure. Si tu ne sais pas quoi choisir et si tu débutes, le mieux est encore de tester avec la standard en petit pot (relativement dure à température ambiante, se ramollit facilement au sèche cheveux).

    Bonjour, tout d’abord merci pour ces très beau tutos !
    Je me demandais, quel est l’intérêt de réaliser une copie de l’objet (ici le masque) ? Ne peut-on pas directement utilisé le modèle de base ? J’imagine que c’est pour des questions de matériaux et de solidité ?

      Bonjour,
      En fait, le matériau utilisé pour la base ne permet tout simplement pas de l’utiliser comme objet « fini ». La Plastiline est une pâte à modeler réutilisable, elle est légèrement « molle » et fond à la chaleur.
      Pour plus d’info là-dessus, je vous invite à jeter un coup d’œil à l’article consacré à ce matériau : https://www.blackowlstudio.com/tutoriel-plastiline/ 😉

      Okey, merci beaucoup pour votre réponse !

    Bonjour,
    c’est un super tutos mais pour savoir, comment peut on avoir le masque du prêtre dragon au départ ? tu as forcement du avoir un patron pour pouvoir le réaliser ?

    merci

    Votre façon d’ expliquer, si libre et claire, si genereuse. Merci. Merci pour votre temps precieux a nous expliquer, merci pour votre originalité. Vous faites beaucoup plaisir. Sachez le.

    Bonjour excellent tutoriel, je suis de l’Argentine, je me demande si vous pourriez me dire, quel genre de vous utilisé l’argile parce que trouver ces matériaux est compliqué, il est durci avec le temps?, À mastic en plastique est-il? . Merci beaucoup, je l’espère votre réponse

    Ce message traduit avec Google translate oestra, je regrette de ne pas connaître le français.

    Bonjour,

    je suis sur un projet de lance jaffa et je souhaite utiliser la technique de la résine mélangée à la poudre d’aluminium. Quel dosage avez vous utilisé?

    Merci d’avance, super tuto!

      Hello !

      Pour le dosage de la poudre d’aluminium on utilise en général 50% de résine et 50% de poudre.
      Je te conseille vivement de faire des petits tests de dosage et d’ajuster en fonction pour voir lequel te convient le mieux.
      Petite astuce : si tu veux renforcer l’effet métallique tu peux légèrement poudrer la surface de ton moule avec l’aluminium. 😉

      Bonne chance !

    Bonjour
    déjà, merci pour ce tuto ! Ça risque de m’être fort utile.
    Ma question est la suivante: À l’étape « 4. RESINE », quel type de résine utilisez-vous ?
    Je me lance dans un projet et n’ai jamais utilisé de résine ou quoi que ça soit d’autre et j’aimerais me procurer le matos nécessaire.

    Cordialement

    Bonjour,
    je souhaiterai vous demander conseil. J’aimerai réaliser un moulage de cornes , à partir de vraies. Je pense utiliser du latex pour créer le moule creux (excusez moi si les termes ne sont pas bon, je n’ai encore jamais fait de moulage), mais dois les enduire de quelques chose pour que le latex ne les abîme pas ou n’adhère?
    Pour les nouvelles cornes, et n’étant pas fan du résultat que procure la mousse expansive, j’imaginais utiliser de la résine. Mais en faisant des recherches, j’ai pu voir beaucoup de mise en garde son utilisation , a priori risque d’incendie etc (ce que je ne m’attendais pas vu qu’on en trouve dans les magasin loisir créatif à la porté de tous). N’étant pas pyromane dans l’âme , est il préférable que je m’oriente vers un autre composant dont le résultat pourrais s’y approcher, ou existe t’il une « résine » plus simple d’utilisation et moins risquée, surtout pour une débutante?
    Je vous remercie par avance pour votre aide

      mince je n’avais pas vu que vous conseillez la résine acrylique dans le commentaire juste en haut ^_^ Dans le cadre de remplir complètement le moule elle conviendrait donc?

      Salut !
      Alors oui la résine acrylique peut être utilisée comme résine de coulée. Il va par contre falloir attendre au moins 24h (plus si la température de la pièce est basse) avant de démouler ta pièce 😉

    Bonjour et merci pour votre partage, à l’étape 4 j’ai bien compris que vous utilisiez de la résine acrylique.
    Mais qu’en est-il de l’étape 2 : « L’intérieur du pepakura est ensuite renforcé à l’aide de résine et de bandes de verrane »
    C’est aussi de l’acrylique ou est- ce de la résine de synthèse (PU / polyester/ epoxy) ?
    Si vous utilisez une résine de synthèse, pensez vous que l’on peut utiliser de l’acrylique à cette étape ?

    Enfin pensez vous que le résultat final en résine acrylique renforcé est aussi solide que si il avait été fait avec une résine de synthèse qui n’a pas forcement besoin de renfort lors de la phase  » tirage finale » comme j’ai pu le voir sur certaines vidéos ?
    L’acrylique qui ressemblant plus à du plâtre d’après certains, subirait donc les même dommages que celui-ci en cas de choc je présume ? Alors que le résultat de la synthèse qui ressemble plus à du plastique serait plus résistant sans doute ? Mais plus nocif évidement ! Merci d’avance ! ; )

      Hello !
      Pour l’étape 2, on a bien utilisé de la résine acrylique pour renforcer l’intérieur du Pepakura, même si maintenant on utilise de la résine epoxy ou polyester (attention, elles sont toutes les deux toxiques) car c’est plus simple et plus rapide à appliquer.

      Pour être solide, un tirage en résine acrylique a besoin d’être un peu plus épais et renforcé avec de la verrane si le tirage est creux. L’inconvénient de l’acrylique c’est que c’est relativement cassant et lourd. Là où les autres résines ont une certaine flexibilité (similaire au plastique), la résine acrylique n’en a absolument aucune.
      Mais ne t’inquiète pas trop, ça reste très solide mine de rien et ça n’est pas aussi fragile que du plâtre non plus ! 🙂

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce tuto ! J’aurais quelques questions si vous avez le temps, vu que je n’ai jamais fait de moulage ou de tirages en résine…

    Je souhaite faire un masque de médecin de la peste. J’en ai déjà fait en papier mâché + enduit de lissage, mais malheureusement en cas de port sur la durée, la condensation de la respiration à l’intérieur humidifie le papier mâché et le ramolli, ce qui craquelle le masque et le fragilise. De plus il était assez peu résistant aux chocs, donc je cherche une autre solution qui tienne un peu mieux sur le long terme.

    – Les masques dont je parle ont un grand bec creux, du coup je me demande si la résine acrylique irait ou serait trop lourde et déséquilibrerait le masque ? Quand vous dites que les autres résines sont toxiques, c’est avant séchage, mais après ça va, on peut garder un masque toute la journée sur le nez ou c’est déconseillé ?

    – Toujours à cause du bec, le moule risque d’être compliqué à faire ? Peut-être faudrait-il le faire en plusieurs parties (ce que je ne suis pas sûre de savoir faire) ? Ce serait faisable de faire ma base en papier mâché et de mettre de la résine par dessus (sur l’extérieur du masque donc) pour solidifier ? Ou alors je ferai mieux de carrément trouver une autre technique ?

    Merci 🙂

      Bonjour !

      Effectivement la résine acrylique est dense et risquerait de rendre votre masque désagréable à porter, mais dans l’absolu c’est tout de même une solution qui fonctionnerait !

      Les autres résines sont toxiques lors de la catalyse mais une fois sèches elles sont sans danger.

      La technique de la résine par dessus le papier mâché me semble compliquée car non seulement la texture obtenue après application est très rugueuse et désagréable mais surtout cette résine est très fragile si on n’y intègre pas de la fibre de verre.

      Je partirais plutôt sur l’utilisation de Worbla (voir nos autres tutos) pour réaliser des objets uniques comme votre masque, car si vous arrivez à obtenir une texture lisse avec le papier maché, vous pourriez peut être le recouvrir de Worbla et ensuite (une fois solide) retirer la partie en papier maché pour obtenir simplement le masque en Worbla.

      Bonne chance! 🙂

      Joris

Laisser un commentaire

J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site