FAQ

Général

Qui est Black Owl Studio ?

Black Owl Studio a été fondé en 2013 par Maël, Marie et Sarah car ils souhaitaient participer à la Japan Expo avec des armures de Skyrim. Ils ont ensuite pris goût au cosplay et poursuivi le travail sur de nouvelles armures. En 2014, Sarah est partie vers de nouveaux horizons tandis que Joris a rejoint le groupe, séduit à son tour par le cosplay. Sarah est revenue des horizons en 2016 pour apporter ponctuellement son aide lors de conventions sans toutefois travailler dans le groupe à part entière.

Nous sommes donc un groupe d’amis devenus associés, rassemblés autour du cosplay. Aujourd’hui nous essayons de transformer cette passion en activité pérenne.

Depuis quand faites-vous ça ?

Nous travaillons sérieusement sur notre projet depuis 2015, mais nous sommes officiellement lancés en tant que professionnels depuis octobre 2016, date à laquelle nous avons signé un Contrat d’Accompagnement au Projet d’Entreprise (CAPE) dans la couveuse « Hopla ». Ce contrat permet de tester son activité, qui est généralement peu commune et s’adressant à un marché de niche, en nous habilitant à agir comme une véritable entreprise, sans en avoir le statut. Concrètement, on dispose du numéro Siret de la couveuse Hopla et effectuons nos achats/ventes à travers elle. Cela évite la surcharge de frais lors de la création d’une véritable entreprise et allège considérablement notre comptabilité.

Ce contrat dure un an et peut être renouvelé deux fois, pour trois ans au total.

Est-ce votre métier ?

Oui, nous travaillons à plein temps dans notre atelier la semaine, comme pour un métier « normal » 😉

Combien de temps prenez-vous pour faire tel ou tel objet ?

Généralement, beaucoup de temps. Cela varie tout de même selon la taille, la complexité ou la quantité de détails présents sur l’objet. Par exemple, nos mandragores ont nécessité environ une semaine pour passer de l’idée originale au premier tirage fini, mais un projet comme le bouclier de l’Officier Chanteguerre s’est étalé sur plusieurs semaines.

Les objets pour lesquels nous utilisons des moules en silicone nécessitent obligatoirement plusieurs jours supplémentaires à cause des temps de séchage successifs.

Combien ça coûte ?

Ça peut aller de cher à très cher, en fonction des matériaux que l’on utilise.

A titre d’exemple, le Worbla coute 55€ par feuille, sachant qu’il faut plusieurs feuilles pour une seule armure. La peinture en bombe coûte 10€ la bombe, sachant qu’il faut d’abord appliquer un apprêt, à 15€ la bombe lui aussi. Le pot de silicone coûte plus de 100€, sachant qu’il faut souvent encore de la Plastiline et de l’argile pour mouler une pièce. Et la liste peut se rallonger…

Au final, un costume comme l’Officier Chanteguerre nous aura coûté aux alentours de 800€ rien que pour le matériel, et demandé trois mois de travail… mais le résultat en vaut largement la chandelle.

Faites-vous du GN ?

Nos costumes et accessoires sont faits principalement de Worbla et parfois de résine ; deux matériaux très solides qui ne sont pas adaptés du tout pour le GN, activité pour laquelle il vaut mieux éviter de blesser son adversaire.

Un autre point à retenir est que notre métier consiste surtout à reproduire des objets existants dans des jeux vidéo, là où les pratiquants de GN aiment surtout créer des armures originales. De plus, elles sont souvent faites en cuir, matière que l’on ne travaille pas au quotidien.

Si une demande nous est faite, nous étudierons tout de même le projet, dans l’optique de faire un objet uniquement constitué de mousse. On se réserve bien sûr le droit de refuser une commission si l’on estime que le résultat ne serait pas d’assez bonne qualité comparé à nos travaux habituels.

Faites-vous des formations ?

Non, pas pour le moment. Nous réalisons cependant des ateliers sur nos stands lors de conventions, où nous abordons des thèmes comme le Worbla, la cotte de mailles, les moules en silicone, le travail de la mousse, etc.

Si un jour nous avons la place et un public suffisamment large, nous pourrions en organiser à notre compte, d’ici là vous pouvez venir nous voir sur nos stands en conventions. Ils sont généralement annoncés à l’avance sur notre page Facebook.

 

Commissions

Question : Acceptez-vous les commissions ?

Oui, en fonction de notre planning. Actuellement il est assez libre, mais cela varie en fonction de la période.

Quels types d’objets fabriquez-vous ?

Nous fabriquons tous types d’armes et d’accessoires cosplay, voici quelques exemples :

  • Épées, haches, lances, arcs, bâtons
  • Colliers, broches, artefacts

Nous savons réaliser des objets comprenant du tissu, même si ce n’est pas notre domaine de prédilection. Par contre, nous ne créons pas de vêtements « normaux » comme des t-shirts, pantalons ou autres. Un pagne ou une cape sont en revanche des objets envisageables.

Pourriez-vous me faire un costume ?

En théorie oui, cependant, les contraintes sont énormes.

Il faut d’abord bien dessiner le costume sous plusieurs angles pour bien visualiser toutes les pièces à faire.

Pour être sûr que les tailles soient bonnes et que les pièces s’imbriquent correctement il faut procéder à de nombreux essayages, ce qui implique beaucoup de déplacements de la part du client.

C’est très long à faire, et chaque pièce demande un soin particulier. Cela mobilise donc une bonne partie de notre petit atelier pendant plusieurs semaines, ce qui pourrait mettre en suspens d’autres projets que nous aurions dans le même temps.

Le prix est rédhibitoire. Si l’on revient à la question « combien ça coûte » (un peu plus haut), le prix d’un costume de type armure peut facilement grimper à 800€, et si l’on doit ajouter à cela le prix de la main d’œuvre multiplié par le temps passé dessus, on dépasse vite les 3000-4000€… ce que peu de gens sont prêts à mettre dans un costume, aussi beau soit-il.

Y a-t-il un moyen de réduire de coût d’une commission ?

Oui c’est possible. Il y’a plusieurs cas de figure à voir cependant. Disons, pour l’exemple, que l’objet que vous désirez commissionner est estimé à 200€.

  • Vous pouvez opter pour un tirage non-unique. Cela veut dire que nous pourrons faire des copies de cet objet pour de potentiels futurs clients. Nous calculerons le prix des moules et des matériaux en gardant en tête un amortissement grâce aux copies suivantes. Vu que nous n’avons aucune garantie de vendre ne serait-ce qu’une seule copie supplémentaire de l’objet, la réduction de prix sera inférieure à celle d’une commission groupée (voir ci-après).
  • Si vous trouvez par vous-même une personne qui est également intéressée par l’objet, nous pouvons réaliser une commission groupée pour deux pièces, ce qui baissera le prix individuel de l’objet. Cette baisse de prix varie en fonction des matériaux nécessaires (silicone, bois, quincaillerie, etc.)
    Plus vous trouverez de personnes intéressées par ce même objet, plus la réduction de prix sera importante, mais le pourcentage sera évidemment dégressif (ex : 200€ pour 1, 160€ pour 2, 140€ pour 3, 130€ pour 4, etc.)
  • Si vous souhaitez un objet unique, pour lequel aucun tirage supplémentaire ne sera fait, nous ne pourrons pas baisser le prix. Nous devons rentrer dans nos frais au niveau des matériaux et du temps passé à travailler sur chaque pièce (il faut quand même que l’on se nourrisse :p ).

Pouvez-vous refaire des tirages d’anciennes commissions ?

Cela dépend des projets.

  • Parfois les moules sont au bout du rouleau, et les utiliser pour de nouveaux tirages n’est plus possible.
  • Parfois les commissions sont « uniques », c’est-à-dire que nous stipulons à l’acheteur que la pièce qu’il recevra sera la seule qui sera tirée. Cela signifie également que le prix qu’il paye est plus élevé car il assume seul tous les coûts de fabrication.

Comment vous demander une commission ?

Vous pouvez utiliser le formulaire de contact de notre site en indiquant :

  • L’objet vous souhaitez réaliser
  • De quel jeu/film/série/comics, etc. il provient (sauf si c’est votre création originale)
  • Ce dont vous disposez déjà, dessin(s) de référence, modèle 3D ou autre
  • Votre budget
  • Votre deadline

Comment se passe le paiement d’une commission ?

Nous demandons un acompte à hauteur de 40% du prix à la signature du devis, pour pouvoir acheter les matériaux nécessaires. Les 60% restants sont à payer une fois l’objet terminé, avant l’envoi par colis. Les frais d’envoi sont précisés dans le devis.